Cafards et Blattes Val-doise


TOUTES NOS INTERVENTIONS SONT GARANTIES

Nos services pour rendre votre maison confortable et nettoyée de tous parasites.

Vous souhaitez vous débarrasser des Cafards et Blattes Val-doise

Restez-là ! Dératisation Nuisibles à Paris est là pour vous, pour vous aider à lutter contre les parasites en vous offrant des services adéquats et pratiques ! Nous offrons des services de qualité dans le domaine de la prévention et du contrôle des parasites – désinsectisation, dératisation, désinfection.

Qu’est-ce que la désinsectisation

La désinsectisation est la destruction d’arthropodes nuisibles pour l’homme et les animaux par des moyens et des dispositifs spéciaux.

Détruisez les punaises de lit, les fourmis, les mouches, les mites et les autres insectes qui vous dérangent.

 

Présences de cafards

Cafards et Blattes Val-doise paris france
Les cafards dans l’environnement domestique constituent un danger pour la santé non seulement en raison des risques posés par les antigènes de cafards aux asthmatiques, mais aussi parce qu’ils peuvent transporter des germes pathogènes et parce que certaines des méthodes traditionnellement utilisées pour les éliminer entraînent des risques supplémentaires pour la santé.

Impacts sur la santé

Traditionnellement, les cafards étaient contrôlés parce qu’ils sont offensants, laissent une odeur affreuse et provoquent des maladies gastro-intestinales et respiratoires. Cependant, la recherche montre que les débris de blatte (vieilles coquilles, salive, parties du corps et excréments) déclenchent des crises d’asthme chez les personnes sensibilisées à l’antigène de blatte (protéines présentes dans les débris). Dans les maisons où plusieurs allergènes sont présents, notamment les acariens, les moisissures, les animaux à fourrure, la fumée de tabac et certains produits chimiques, les enfants peuvent subir des crises d’asthme graves et fréquentes en raison de concentrations élevées de ces allergènes dans l’air.

Étant donné que les jeunes enfants passent plus de temps à l’intérieur, les allergènes présents dans les maisons et autres bâtiments posent un risque important pour la santé des asthmatiques. Avec des taux d’asthme croissant à un rythme surprenant, le danger posé par la présence de cafards doit être pris en compte.

Emplacements communs

Toute maison avec de la nourriture ou de l’humidité peut avoir des cafards. Les cuisines et les salles de bain ont généralement le plus grand nombre de cafards en raison de la présence de produits alimentaires et de l’humidité des appareils de plomberie.

Les immeubles d’habitation ont souvent les pires infestations. L’objectif est d’éloigner les cafards de la maison et d’éliminer les parasites existants. Atteindre cet objectif n’est pas toujours facile, surtout dans les multilogements déjà infestés. Pour la plupart des immeubles d’appartements, le propriétaire doit adopter une approche à l’échelle de l’immeuble pour lutter contre ces parasites. De plus, un effort coordonné du propriétaire et de tous les locataires est requis pour éliminer les coquerelles.

Essai

En règle générale, déterminer si une maison a un problème de cafards et l’étendue de l’infestation implique l’utilisation de pièges à colle, qui peuvent être achetés dans la plupart des quincailleries ou des épiceries. Les pièges sont disposés dans des zones cibles, où ils sont laissés pendant au moins une nuit. Lors du remplissage du piège avec des cafards ou de l’attente d’une durée prédéterminée, le nombre de cafards capturés sur le piège à colle est compté pour fournir une estimation de l’étendue du problème des cafards dans l’environnement domestique.

Si un immeuble d’appartements doit être échantillonné, il est préférable de tester plus d’une unité. Si une seule unité est testée, le propriétaire peut prétendre que seule cette unité est infestée et rejeter la responsabilité du problème uniquement sur ce locataire. La plupart des codes du logement attribuent la responsabilité du contrôle des cafards au propriétaire si deux logements ou plus sont infestés.

Réduire l’exposition

N’importe quelle maison peut avoir des cafards. Cependant, vous pouvez prendre certaines mesures pour empêcher les cafards de devenir un problème dans votre maison. identifier l’étendue et les solutions à tout problème potentiel de cafards ; et réduire ou éliminer les problèmes de cafards.

La prévention

L’entretien général et le nettoyage sont importants car ils enlèvent la nourriture, l’eau et l’abri dont dépendent les cafards et bloquent les entrées que les cafards utilisent pour entrer dans le logement. Il existe de nombreuses mesures que les locataires, les propriétaires et les propriétaires peuvent prendre individuellement et conjointement pour prévenir l’infestation de cafards dans l’environnement de la maison.

  • Essuyez les comptoirs, les tables et les plaques de cuisson après tous les repas, collations et préparations alimentaires.
  • Conservez les aliments confinés à des zones spécifiques de la maison et nettoyez immédiatement tout déversement.
  • Conservez toute la nourriture et les ordures dans des contenants hermétiquement fermés et ne laissez pas les ordures s’accumuler trop.
  • Ne laissez pas de vaisselle sale dans l’évier, sur le comptoir ou dans le lave-vaisselle pendant la nuit.
    Réparez les tuyaux, les robinets, les toilettes et autres problèmes de plomberie qui fuient, ainsi que les toits qui fuient.
  • Utilisez un ventilateur de salle de bain qui évacue vers l’extérieur après tous les bains et douches pour réduire l’humidité. Séchez toutes les zones humides de la cuisine ou de la salle de bain pour réduire l’humidité.
  • Retirez toutes les piles de boîtes, cartons, journaux, etc. à l’intérieur et autour de la maison. Les cafards peuvent à la fois vivre dans ces matériaux et les manger.
  • Retirez également les autres objets encombrants pour éliminer les abris et les cachettes des cafards.
    Calfeutrez toutes les fissures et les crevasses dans toute la maison autour des systèmes tels que la plomberie, les conduites électriques et de gaz, ainsi que dans des endroits comme les placards et les murs.

En prime, les techniques de lutte antiparasitaire intégrée qui contrôlent les cafards peuvent également aider à minimiser l’exposition à d’autres dangers environnementaux. Par exemple, contrôler l’humidité en colmatant les fuites et en asséchant les déversements peut également aider à prévenir l’exposition au plomb et aux moisissures. Des techniques de lutte antiparasitaire sûres et efficaces doivent être utilisées, car certains produits chimiques utilisés pour traiter les parasites sont toxiques, peuvent exacerber les symptômes de l’asthme et ne parviennent pas à débarrasser les maisons des cafards.

Élimination

Le but ultime est d’éloigner les cafards d’une maison et, au besoin, d’éliminer ceux qui s’y trouvent, tout en assurant la sécurité des résidents. Atteindre cet objectif peut s’avérer difficile, surtout dans les immeubles à logements multiples fortement infestés. Pour la plupart des immeubles d’appartements, le propriétaire doit adopter une approche à l’échelle de l’immeuble pour contrôler les cafards. Normalement, il faudra un effort coordonné des propriétaires et des locataires pour éliminer les cafards. Obtenir leur soutien nécessite des preuves irréfutables, comme un piège plein de cafards couplé à un décompte du nombre de cafards.

Les premières mesures que les résidents et les propriétaires peuvent prendre sont le nettoyage et l’entretien réguliers pour enlever la nourriture, l’eau et l’abri des cafards. Non seulement cela aidera à prévenir un problème de cafards en premier lieu, mais il est également crucial de contrôler une infestation existante et de maintenir un environnement sans cafards.

Si un problème de cafard nécessite des mesures correctives, il existe de nombreuses voies de contrôle et de produits disponibles. Une fois qu’un problème de coquerelle a été identifié, le propriétaire doit appeler un professionnel de la lutte antiparasitaire intégrée pour effectuer une inspection formelle. Des précautions doivent être prises pour éviter l’exposition résidentielle aux pesticides, car ces produits chimiques peuvent constituer un risque cancérigène pour la santé à la maison. De nombreux pesticides peuvent également déclencher des crises d’asthme et causer des troubles du développement.
Les pulvérisations et les brouillards de pesticides ne doivent pas être utilisés pour contrôler le problème. Non seulement les pulvérisations et les brouillards laissent un résidu dangereux pour la santé humaine, mais ils doivent également être appliqués périodiquement et ne sont pas efficaces contre les cafards. Les appâts et l’acide borique sont des formes de traitement plus sûres et préférables qui limitent le niveau d’exposition humaine aux pesticides. L’utilisation de pratiques comme celles-ci pour contrôler les cafards est un moyen plus sain d’éliminer le problème que de pulvériser des pesticides dans votre maison.

La lutte intégrée contre les ravageurs utilise une combinaison de pratiques de bon sens, d’informations sur les cycles de vie des ravageurs en question et leur interaction avec l’environnement, et les méthodes de lutte antiparasitaire disponibles. L’IPM est efficace, économique et respectueux de l’environnement et présente le moins de danger possible pour les personnes, les biens et l’environnement. En général, les praticiens de la lutte intégrée utilisent des modes de lutte moins nocifs pour les personnes et l’environnement (comme les pièges) avant d’envisager des mesures plus drastiques (comme la pulvérisation de pesticides conventionnels).

 

FAQ

Où vont les cafards dans la journée ?

Pendant la journée, les cafards restent généralement cachés dans des zones sombres et humides autour de votre maison. Si vous êtes repéré en train de ramper, vous en avez probablement des dizaines et des dizaines cachés ailleurs.

Pourquoi les cafards sont-ils un problème d’air intérieur ?

Les cafards, ces parasites désagréables et inesthétiques, ne sont pas seulement un problème à regarder. Ils peuvent également aggraver l’asthme et provoquer des réactions allergiques chez les personnes sensibles. Les allergènes produits par les cafards sont probablement concentrés dans leurs matières fécales et dans des fragments de parties de leur corps. Ces minuscules particules peuvent devenir aéroportées et contaminer l’air de votre maison.

Comment les cafards affectent-ils la santé ?

Les allergènes de cafards agissent comme les allergènes d’acariens et se déposent rapidement. Ces allergènes ne restent pas longtemps en suspension dans l’air. Des activités comme passer l’aspirateur peuvent soulever des allergènes qui se sont déposés dans la poussière ou les tissus. La façon la plus courante d’inhaler un allergène de blatte est de respirer la poussière qui s’est accumulée dans les oreillers, la literie ou d’autres tissus qui retiennent la poussière.

Quelle température tue les cafards ?

Parce que les cafards ne peuvent pas survivre à des températures supérieures à 115 ° F à 120 ° F, il est possible d’utiliser la chaleur pour éradiquer les cafards des restaurants et des établissements de restauration. Une fois l’équipement sensible à la chaleur retiré du bâtiment, la température est augmentée à environ 140-150° F pendant cinq à six heures.

Combien de temps les cafards peuvent-ils rester sans nourriture ?

Les cafards peuvent vivre sans nourriture pendant un mois. Les cafards peuvent vivre si longtemps sans nourriture car ce sont des insectes à sang froid.

deratisation