Cafards et Blattes Paris


TOUTES NOS INTERVENTIONS SONT GARANTIES

Nos services pour rendre votre maison confortable et nettoyée de tous parasites.

Vous souhaitez vous débarrasser des Cafards et Blattes Paris

Restez-là ! Dératisation Nuisibles à Paris est là pour vous, pour vous aider à lutter contre les parasites en vous offrant des services adéquats et pratiques ! Nous offrons des services de qualité dans le domaine de la prévention et du contrôle des parasites – désinsectisation, dératisation, désinfection.

Qu’est-ce que la désinsectisation

La désinsectisation est la destruction d’arthropodes nuisibles pour l’homme et les animaux par des moyens et des dispositifs spéciaux.

Détruisez les punaises de lit, les fourmis, les mouches, les mites et les autres insectes qui vous dérangent.

 

Faits sur les cafards


La plupart des propriétaires sont conscients des risques pour la santé et la sécurité associés aux infestations de cafards, y compris les allergies et l’asthme déclenchés par les allergènes de cafards, ainsi que les germes et les bactéries qu’ils sont connus pour propager. Ce qui n’est peut-être pas aussi connu, c’est le fait que les cafards sont un ravageur très intéressant et résistant qui présente des comportements et des tactiques de survie très étranges. Par exemple, les cafards passent 75 % de leur temps à se reposer et peuvent supporter des températures aussi froides que 32 degrés Fahrenheit !
Longtemps méprisé par les propriétaires, le cafard est plus qu’un simple ravageur effrayant qui peut survivre à des températures glaciales et une semaine sans sa tête. Cette créature peut poser de graves risques pour la santé des humains si elle trouve un chemin à l’intérieur. En fait, tous les types de cafards ramassent des germes sur les épines de leurs pattes lorsqu’ils rampent dans des matières en décomposition, qui peuvent être transmises aux humains par la contamination des aliments. Les cafards sont connus pour propager au moins 33 types de bactéries, dont E. coli et Salmonella, ainsi que six types de vers parasites et au moins sept autres types d’agents pathogènes humains.
De plus, les cafards peuvent déclencher des crises d’asthme et d’allergies car leurs excréments, leur salive et leur peau contiennent de puissants allergènes et peuvent exacerber les symptômes de l’asthme, en particulier chez les enfants.
Pour protéger votre famille et votre maison contre une infestation de cafards, la lutte antiparasitaire et la prévention sont essentielles. Cependant, avec environ 4 000 espèces de cafards vivants dans le monde, il est inévitable que certains cafards se frayent un chemin à l’intérieur des maisons. Par conséquent, il est important de porter une attention particulière aux signes d’infestation et de prendre des mesures si ce ravageur est trouvé. Vous devez contacter un professionnel de la lutte antiparasitaire agréé pour identifier correctement un intrus et recommander un traitement.

Les cafards en France


Il existe des milliers d’espèces de cafards dans le monde et malgré leur réputation, seulement 1% d’entre elles interagissent avec les humains, la plupart étant des « non domestiques » vivant loin des habitations humaines. Il existe en France une vingtaine d’espèces au total presque toutes sont du genre Ectopies qui sont des auxiliaires utiles aux jardiniers et ne pénétreraient dans une maison que par accident.
Les quatre espèces domestiques en France sont la blatte germanique (Blattella germanica), la blatte américaine (Periplaneta americana), la blatte orientale (Blatta orientalis) et la blatte à bandes brunes (Supella longipalpa). La blatte germanique est probablement la plus répandue dans les bâtiments français.
Contrairement aux idées reçues, les cafards domestiques ne sont pas spécifiquement liés aux grandes agglomérations dites défavorisées ou aux bâtiments anciens. En effet, les quartiers résidentiels avec des immeubles neufs ou modernes peuvent également être infestés. Les zones rurales et suburbaines sont touchées, mais il est évident que la propagation de ces insectes est grandement facilitée dans les zones urbaines en raison de la densité de l’habitat structurel.

Ectobius-pallidus-exosquelette


La majorité des cafards sont lucifuges, ils fuient la lumière, même si certains cafards extérieurs peuvent être aperçus en plein jour. Les œufs sont soit transportés par la femelle dans une boîte à œufs (comme la blatte allemande), jusqu’à leur éclosion, soit déposés dans une crevasse et laissés éclore sans surveillance. La larve qui en résulte est très similaire à l’adulte bien que plus petite et il faudra parfois plus d’un an pour devenir un adulte. Les blattes passent par trois stades au cours de leur cycle de vie : l’œuf, la nymphe et l’adulte.
À l’extérieur des habitations humaines, des magasins ou d’autres bâtiments, les cafards vivent dans la litière ou les débris du sol. Ils aiment la végétation morte, les mousses, etc. et peuvent être trouvés dans les fissures et les crevasses, dans les hautes herbes, sous l’écorce des arbres ou dans les arbres selon les espèces. La plupart aiment les habitats chauds et humides qui offrent un abri pendant la journée. La plupart des espèces sont également omnivores et mangent presque n’importe quoi. Certains sont des xylophages, d’autres se nourrissent d’excréments, de papier et de cuir. Les cafards extérieurs sont des auxiliaires importants car ils entrent dans le processus de dégradation de la matière organique. Ils fournissent également une source de nourriture pour les serpents, les oiseaux, les amphibiens et même le mille-pattes domestique.

À quoi ressemblent les excréments de cafards ?


Les fèces de blattes diffèrent en apparence et en taille selon l’espèce responsable de la production des matières fécales.
Les espèces de blattes plus petites, y compris la blatte germanique très répandue, produisent des excréments ressemblant à du marc de café ou à des grains de poivre. Les excréments de blattes d’espèces plus petites apparaissent souvent sous forme de minuscules frottis sur le mur ou les sites de habourage et indiquent fréquemment la présence d’un nid à proximité. Les plus grandes espèces de blattes canadiennes, en revanche, excrètent des excréments semblables en apparence aux excréments de souris, mais légèrement plus petits que les excréments de souris. Lorsqu’elles sont agrandies, les excréments des cafards américains apparaissent émoussés et striés, tandis que les excréments produits par le cafard oriental sont arrondis à une extrémité et effilés à l’autre.
En plus de servir d’identifiant des espèces de blattes et d’indicateur potentiel d’un site de nidification, les excréments de blattes constituent une menace pour la santé humaine. Lorsque les cafards infestent un espace intérieur ou une maison, les matières fécales excrétées par les insectes nuisibles peuvent compromettre la qualité de l’air lorsqu’elles deviennent aéroportées. Les matières fécales des blattes contiennent certaines protéines qui agissent comme des allergènes susceptibles de se propager dans l’air. Les allergènes contenus dans les fèces de cafards ont des effets particulièrement néfastes sur les personnes asthmatiques. Lorsqu’ils sont en suspension dans l’air et inhalés, les allergènes peuvent déclencher des symptômes asthmatiques comme la toux et la respiration sifflante. Plus troublant encore, la recherche indique que des enfants en bonne santé exposés à des allergènes de fèces de cafards à un jeune âge peuvent en fait commencer à développer de l’asthme, une maladie respiratoire chronique pour laquelle il n’existe aucun remède.

Les cafards font-ils du bruit ?


Les cafards communs, comme les espèces américaines et allemandes, ne sont pas connus pour faire du bruit. Bien que l’on signale parfois que ces parasites émettent un cliquetis, il s’agit probablement d’un cas où l’observateur identifie à tort les taupins comme des cafards. Cependant, si les populations de cafards sont suffisamment importantes, le bruit de leurs ailes battantes est audible. Le bruit généralement associé aux cafards est le son crunch qu’ils émettent lorsqu’ils sont écrasés.
La blatte sifflante de Madagascar, l’une des plus grandes espèces de ravageurs, fait exception à la règle. Ils tirent leur nom du sifflement émis par de petites ouvertures sur leurs côtés, appelées spiracles. Les cafards sifflants émettent ces sons lorsqu’ils sont menacés, se battent ou attirent des partenaires. Certaines blattes australiennes produisent également des sons, créant des vibrations acoustiques pour attirer les partenaires en se frottant les pattes ou les ailes. Sinon, il n’y a aucune preuve de vocalisation entre les cafards. Au lieu de cela, tout comme les autres insectes, ils communiquent entre eux au moyen de phéromones.

Qu’est-ce qui attire les cafards ?

Cafards et Blattes Paris france
Les cafards se développent dans des conditions sales et humides. Ils prospèrent partout où ils le peuvent, propagent la maladie et suscitent la peur dans les cœurs les plus courageux. Nous parions que vous aimeriez savoir comment vous débarrasser des cafards du jour au lendemain. Mais ce n’est pas possible. Bien que l’aide d’un professionnel pour se débarrasser des cafards soit une bonne option, nous pouvons toujours nous assurer qu’il n’y a pas de restes de nourriture ou d’eau renversée dans lesquels ils peuvent prospérer.

Comment empêcher les cafards d’entrer dans nos maisons ?


Mieux vaut prévenir que guérir. Voici quelques bonnes pratiques qui peuvent vous aider à éloigner les nuisibles.
L’une des causes les plus courantes d’infestation de cafards est la vaisselle sale dans l’évier. évier sale est un terrain fertile pour les cafards. C’est toujours une bonne idée de laver votre vaisselle immédiatement après avoir mangé. Évitez de les laisser dans l’évier pendant la nuit.
Les ordures et tout remède maison contre les cafards auxquels vous pensez ne feront jamais bon ménage ! Si vous avez des poubelles ouvertes et qui débordent dans votre maison, il y a forcément des parasites. Optez pour des poubelles avec couvercles pour maintenir l’hygiène. Séparez les déchets et jetez-les à intervalles réguliers.
Les cafards se trouvent généralement près des miettes et des restes de nourriture. Pas étonnant alors que la cuisine soit leur pièce préférée ! Gardez toujours votre cuisine propre. Balayer le sol et essuyer les comptoirs de la cuisine après la cuisson.
Les cafards ont besoin d’humidité et d’eau pour prospérer. Ils aiment vivre dans des endroits humides, c’est pourquoi vous les trouverez souvent dans un environnement humide. Quelque chose d’aussi simple qu’un tuyau d’eau qui fuit suffit à les attirer. Assurez-vous de ne pas garder trop longtemps de l’eau stagnante à proximité de votre maison.

 

FAQ

 
Les cafards peuvent-ils vivre à Paris ?

Pas besoin de paniquer !
Soyons honnêtes, les cafards sont la dernière chose que vous voulez chez vous. Malheureusement, comme dans toutes les grandes villes, cela pourrait vous arriver à Paris.


Les cafards signifient-ils que votre maison est propre ?

Trouver des cafards n’est pas un signe que votre maison est sale. Même si vous nettoyez régulièrement et entretenez une maison bien rangée, les cafards peuvent généralement trouver de la nourriture et de l’eau sans trop de problèmes. Cela leur permet de prospérer dans de nombreux environnements.


Qu’est-ce qui attire les cafards dans la chambre ?

Les cafards sont généralement attirés par la nourriture et l’eau, et il est peu probable qu’il y ait une source d’eau dans votre chambre, à moins qu’elle ne soit reliée à une salle de bain. Il y a très probablement une source de nourriture ou quelque chose qui sent la nourriture qui attire les cafards.


De quoi les cafards ont-ils peur ?

C’est un fait que les cafards ont peur des humains et des autres mammifères ou animaux plus gros qu’eux. Ils nous voient comme des prédateurs et cette peur déclenche leur instinct de dispersion.


La plupart des restaurants ont-ils des cafards ?

Malheureusement pour l’industrie de la restauration, les cafards sont plus répandus que d’habitude en raison de l’augmentation des possibilités de nourriture, d’eau et d’abris. Bien que les cafards dans les restaurants puissent être traités, il est important que les restaurateurs restent informés et proactifs pour éviter que le ravageur ne devienne une infestation.

deratisation